Publié par CCEv

Célébrer la fête nationale, célébrer la "liberté"?

Qu'est ce que la vraie liberté?

Chers bien-aimés, chers amis, depuis plusieurs semaines nous assistons soit de près, soit de loin à bouleversements mondiaux sans précédent.

En plus de la crise sanitaire, ici et là, on assiste des actions revendicatrices qui rejettent les assujettissements du passé et les figures qui les ont incarnées et peut-être encore aujourd’hui les représentent, voire les revendiquent à leur tour.

Des débats sur le racisme, sur la place et l’intégration des minorités ici et ailleurs dans le monde. Qui aurait cru que le meurtre de George Floyd ce frère en Christ afro-américain aurait été le déclencheur d’un tsunami social jusqu’en Europe ?

Abraham Lincoln a dit « Je plains l'homme qui ne sent pas le fouet quand c'est le dos d'un autre qui est frappé. »

Regarder sans rien dire, sans dénoncer le mal c’est y participer d’une certaine façon. C’est mon devoir de citoyen chrétien de ne pas participer au mal. Les Ecritures disent dans Ephésiens 5 :9-11 « Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. Examinez ce qui est agréable au Seigneur ; et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. »

Il y a de la révolte dans l’air. Il y a des cris de détresse, des pleurs et de slogans scandés dans les rues du monde entier pour réclamer plus de justice, plus de reconnaissance, plus d’humanité, bref plus de liberté !

La liberté est un thème cher à la Parole de Dieu et donc à Dieu Lui-même. Et même si le Seigneur Jésus n’a pas été très axé sur cette notion dans ses prédications publiques, il n’en demeure pas moins qu'Il est celui qui par son attitude et ses prises de position, et par le don de sa propre vie a accompli le parfait sacrifice qui consacre notre délivrance du pouvoir du péché et de son esclavage.

Dans les Ecritures, plusieurs mots tels que : délivrance, secours, salut, libérateur, refuge, haute retraite, etc… annoncent et évoquent la pensée et la notion de liberté.

La liberté est une condition de vie dans laquelle l'on n’est pas soumis à des emprises ni à des limitations indésirables, en particulier celles de l’asservissement ou l’esclavage.

Dans la Parole de Dieu, la notion de liberté n’est une notion absolue dans le sens où Dieu nous libère du joug de Satan afin que nous puissions le servir Lui, le véritable Dieu.

Pour le Seigneur Dieu, toute personne asservie est appelée un jour ou l’autre à retrouver la liberté. C’est ainsi que tout esclave en Israël devait être libéré au bout de 6 ans de service et traité avec une grande générosité de la part de son ancien maître (Exode 21 :2 ; Deut.15 :13-15).

L’année du jubilé célébrait tous les 50 ans par la proclamation « la libération de tous les habitants du pays » (Lévitique 25 :8-55).

Dans le Nouveau Testament, les Evangiles nous montrent un Messie venu apporter une liberté spirituelle et morale qui ne dépendent pas d’un changement politique. Il est bon de repréciser ici que l’aspiration de beaucoup de juifs à cette époque était de sortir de domination romaine. C’est donc l’incompréhension générale lorsque Jésus, le "fils de Joseph" affirme que la prophétie d’Esaïe s’accomplit avec Lui (Luc 4:21/Esaïe 61).

« L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur. »

Plus tard, Il réaffirmera ces paroles « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » Jean 8 :31-32

De tous les apôtres de Jésus, Paul est celui qui a le plus développé la notion de liberté en Christ dans ses lettres.

Dans Galates 5:1, Paul dit « C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. »

On comprend avec lui que la liberté, la véritable, vient de Christ-Jésus. Cette liberté est une réalité présente à laquelle nous sommes appelés.

Le cœur de Dieu, c’est donc que chacun jouisse pleinement de la varie liberté qui vient de Lui par Jésus-Christ.

Bonne Fête Nationale! Que Dieu bénisse la France et les nations du monde!

Moïse O. Coulibaly

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :