Publié par CCEv

Aimer jusqu’à en mourir…

Février, le mois des amoureux ! Les vitrines des magasins s’habillent déjà de couleurs chaudes. Du rouge et encore du rouge, pour symboliser la force de l’amour ! Mais vous, comment définiriez-vous l’amour ? Quel sens attribuez-vous à ce mot de 5 lettres qui semble avoir perdu de son essence dans notre société actuelle ? « Aimer, ça veut dire quoi ? »

Il y a environ 31 ans, Robert Sternberg, psychologue d’une prestigieuse université nord-américaine, publiait une étude sur le sujet. Il était parvenu à cette pertinente conclusion : « l’amour profond est le fruit d’un équilibre parfait entre 3 éléments : l’engagement, l’intimité et la passion. »

Si nous transposons cette affirmation au Christianisme, nous nous rendons compte que l’Amour de Dieu inclut cette triple dimension de l’Engagement, de l’Intimité et de la Passion !

Premièrement, la dimension de l’Engagement : il s’agit ici de l’acte ou des actes par lesquels Dieu s’engage à accomplir quelque chose ou une promesse. Cette dimension sous-entend un serment, une alliance.

Dieu fit à Abraham la promesse d’un fils, un héritier (Ge.18 :10) ; Il s’engagea vis-à-vis de David, en lui assurant un héritier éternel sur son trône : Jésus-Christ, le Sauveur (Luc 1 :32). L’humanité pécheresse et perdue sans Dieu, ne pouvait se sauver elle-même. Dieu, à travers Jésus (Yahvé sauve) va s’engager et s’investir personnellement pour le rachat de l’humanité vendue au péché. Le Sauveur Jésus dira ceci de sa vie : « C'est ainsi que le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup. » Matt.20 :28

L’Amour de Dieu, comme nous le voyons, ne se limite pas en paroles. Il se traduit par des actes forts comme le décrit l’évangile de Jean (3 :16-17) : « En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. »

C’est un engagement à nous sauver de nos péchés !

Deuxièmement, la dimension de l’Intimité : elle se fonde sur le fait que Dieu par Jésus ait partagé notre humanité (Jean 1 :1-2). Cette Parole de Dieu devenue chair et sang, vivra sa vie terrestre sans commettre de péché. Le Seigneur partagera nos souffrances et nos peines comme le décrit Esaïe, le prophète : « ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'est chargé» Es.53 :4. Christ a connu et partager la condition humaine, Il est donc capable de nous comprendre et de nous secourir parfaitement (Heb.4 :15/7 :25). Aux disciples désireux d’apprendre à prier, Il dira « quand vous priez, dites ‘Notre Père qui es aux cieux…’ » réduisant ainsi la « distance » qu’il peut y avoir dans leur relation avec Dieu. Dieu n’est plus un Dieu lointain ! Le Royaume des Cieux s’est approché ! Emmanuel, Dieu avec nous ! Alléluia !

Troisièmement, la dimension de la Passion : elle commence par une vie entièrement dévouée et soumise à la volonté du Père : « [Jésus] qui est de condition divine, il n'a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, mais il s'est dépouillé lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains. Reconnu comme un simple homme, il s'est humilié lui-même en faisant preuve d'obéissance jusqu'à la mort, même la mort sur la croix. » Phil.2 :6-8

La Passion pour le salut des âmes sera pour le Christ une formidable source d’énergie et de puissance dans son ministère conduit par le Saint-Esprit (Actes 10 :38) ! Son Amour pour chaque être humain, y compris vous et moi, l’a conduit à s’offrir pour notre salut. Il est allé jusqu’au bout de sa mission. Il a su résister dans l’adversité et face à la tentation. Malgré l’angoisse et l’atrocité de la mort par laquelle Il devait passer, Il n’a jamais renoncé (Matt.26 :39) ! Il nous a aimé jusqu’à en mourir selon qu’il est écrit :        « …voici comment Dieu prouve son amour envers nous : alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. » Rom.5 :8

Recevons donc son Amour, qui est le don de Sa personne !

Puisse l’Amour de Dieu se déployer en nous et qu’il déborde de notre cœur pour ceux qui nous entourent, en imitant son exemple !

Pst. Moïse COULIBALY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :